Bpifrance lance le prêt numérique

Posted by On with No Comments

Categories: Actualités



L’intégration d’outils numériques au coeur de l’entreprise est devenue incontournable en lui permettant de se différencier, d’innover, de renforcer sa compétitivité et de dynamiser sa croissance. Pour aider les entreprises françaises à s’équiper, la Banque Publique d’Investissement lance le Prêt Numérique.

Dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir, piloté par le Commissariat Général à l’Investissement, BPIFrance qui prévoit d’investir 12 millions d’euros d’ici 2017 dans les entreprises françaises, a mis en place le Prêt Numérique. Ce prêt bonifié par l’Etat est destiné à financer des programmes d’investissement intégrant les technologies du numérique afin d’accélérer la croissance et la compétitivité des PME et ETI françaises. Viennent s’ajouter à ce projet des financements privés d’un montant au moins égal élevant ainsi l’enveloppe à plus de 600 millions d’euros.

Un prêt sous conditions

Ces Prêts Numériques sont destinés à des sociétés financièrement saines, choisies dans tous les secteurs de l’économie, indépendantes et créées depuis plus de 3 ans, à l’exception des SCI et entreprises en nom personnel.

Les dépenses financées porteront sur des investissements immatériels comme l’achat de logiciels, de progiciels, de bases de données, de data mining, la mise en place de nouveau process, la création de site web et l’ensemble des prestations liées à l’étude, à l’installation et au développement de ces investissements (audit, conseils, paramétrage, formation de personnel…)

Les Prêts Numériques serviront également à financer des investissements matériels à faible valeur de gage (serveurs, firewall, systèmes d’interconnection, matériel de télécommunication innovant et tout matériel destiné à la numérisation et automatisation des outils de production).

Les modalités d’attribution

Le Prêt Numérique sera attribué pour un montant compris entre 200 000 et 3 millions d’euros dans la limite des fonds propres de l’entreprise, sans garantie sur ses actifs ou sur le patrimoine du dirigeant. Seule une retenue de 5 % du montant du prêt sera perçue puis restituée après remboursement total, assortie des intérêts produits.

Il sera remboursable sur 7 ans dont 2 ans de différé d’amortissement en capital. Bonifié par l’Etat à hauteur de 200 points de base, il offre des conditions de taux et de remboursement plus avantageuses qu’un emprunt classique.

Il sera associé à un apport de fond et/ou un prêt associé en partenariat avec la banque de l’emprunteur à raison de 1 EUR de prêt numérique pour 1 EUR de prêt.

Le premier Prêt Numérique a été signé entre BPIFrance et l’entreprise Tournus Equipement, leader français dans la fabrication de matériel de cuisines professionnelles en inox. Cette nouvelle trésorerie va permettre à Tournus Equipement de poursuivre son développement axé sur l’innovation et l’extension de son activité à l’export.

La France à la traîne dans l’utilisation des TIC

Selon les chiffres 2013 édités par l’OCDE, les entreprises françaises n’investiraient qu’à hauteur de 15 % dans les technologies de l’information et de la communication contre 30 % pour les entreprises américaines. L’INSEE révèle également que 68 % des entreprises françaises de plus de 10 salariés possèdent une connexion internet, que beaucoup sous-estiment l’importance des TIC pour le développement de leur activité et ignorent tout des solutions informatiques qui seraient pourtant adaptées à leur besoins. Dernier exemple en date, le cloud computing dont respectivement 69 % et 57 % des dirigeants TPE et PME n’ont jamais entendu parler !